top of page
Rechercher

LES 20 PRÉJUGÉS LES PLUS RIDICULES AU SUJET DU MARKETING RELATIONNEL





Par Cécile Claeys



Impossible de travailler dans le marketing relationnel sans se trouver confronté un jour ou l’autre à des préjugés.


C’est de votre faute aussi, il fallait faire comme tout le monde et courir après un CDI ou un poste dans la fonction publique !


A vouloir faire les choses différemment, il ne faut pas vous étonner si vous êtes pris à partie…


(Évidemment ces deux dernières phrases d'intro sont de l'HUMOUR! ^^)



“Les gens qui ne pensent pas comme nous, ça nous dérange ♪♫” : France Gall/ Il jouait du piano debout. Eh oui, j’ai des lettres !


Quoi qu’il en soit, voilà une liste des incontournables que vous entendrez un jour ou l’autre.


Un distributeur averti en vaut deux, vous voilà prévenu ! :




Les préjugés classiques :


Rien à faire, ceux là vous y aurez droit.



1. C’est une secte


2. C’est un système pyramidal


3. C’est malsain de vendre à ses proches: c’est quoi la crainte ? que vous alliez détourner l’héritage de tante Jacqueline en lui vendant une crème de jour?

Mais, imaginons les choses autrement. Si vous ouvrez une pizzeria, vous n’en parlerez pas à vos proches ? Vous ne leur demandez pas d’en parler autour d’eux ?

Et vos proches, à produit égal, préféreront t’ils vous faire travailler ou acheter leur pizza en douce à un autre ?


4. C’est un travail de commercial: Faux. C’est avant tout une activité de service: information, suivi client et formation d’une équipe.


5. Ce n’est pas un travail d’avenir: Alors c’est que des gens comme Bill Clinton, Bill Gates et Robert Kiyosaki n’ont rien compris à l’économie?




Les préjugés “deuxième couche”:

également appelés “effet kiss cool”


Ils arrivent toujours après les Classiques :



6. Si c’était vrai, ça se saurait


7. On devient riche sans rien faire: oui, oui, oui, et la marmotte elle met le chocolat dans le papier d’alu…


8. C’est un mode de distribution marginal: marginal mais…très développé aux USA, au Japon et en croissance à 2 chiffres en France depuis quelques années. Donc, un marginal développé. C’est nouveau, ça vient de sortir.


9. Cela ne fonctionne qu’aux USA: environ 600 000 distributeurs en France… Je dis ça, je dis rien.


10. C’est illégal: tellement illégal que l’on paie des impôts et des cotisations sociales, choses que font tous les gangsters, c’est bien connu !


11. Les gens changent quand ils font du MLM: Vrai ! ce métier s’accompagne d’un développement personnel. Les gens qui le pratiquent sont obligés de faire un gros travail sur eux et peuvent être amenés à évacuer de leur vie les personnes nocives et négatives.


12. C’est facile: Non. C’est simple, mais pas facile. Il faut savoir "prendre des coups", être persistant, patient et très, très, très, très, très  compréhensif…


13. Il faut être extraverti: cela facilite les choses mais n’est pas obligatoire. On connait tous des distributeurs discrets qui réussissent là où des grandes bouches se sont ramassées.


14. Il faut connaître plein de monde: Faux. Ne pas confondre quantité et qualité.


15. Le marché est saturé: Faux. Il y aura toujours de la place pour des produits innovants.


16. C’est trop cher: Faux. En règle générale, le rapport qualité-prix est bien meilleur que dans le commerce traditionnel. Ne pas confondre ce que ça vaut et ce que ça coûte.




Les préjugés les plus barrés :



17. C'est honteux ce métier! : C'est vrai qu'il est honteux d'aider le maximum de personnes à améliorer leur santé, leurs finances et leur confort de vie, passons. Au moins là il y a prise de conscience que c'est un métier, voyons le côté positif !


18. C’est pour les filles: si les filles sont pionnières en France dans ce domaine, ce n’est pas le cas aux USA et au Japon. Pas d’inquiétude: les hommes arrivent car ils voient de plus en plus le potentiel.


19. C’est pour les losers: dans ma société, on ne compte plus les profs, médecins, infirmières, pharmaciens, ingénieur d’affaire, comptables, juristes, secrétaires etc… les profils sont extrêmement variés mais ces gens ont tous la même envie: travailler différemment en mettant du sens dans leur vie.


20. C’est un procédé commercial qui fait vivre des cohortes de personnes sur le dos des autres… : Faux. C’est un procédé commercial qui préfère rémunérer des distributeurs qui travaillent plutôt que d’engloutir des milliards en marketing.


Très drôle de voir que cette remarque vient souvent de gens qui critiquent Big Pharma ou les marques de cosmétiques, mais, dés qu’il s’agit de faire différemment, ils trouvent ça louche. Comprend qui pourra !




Bien entendu, cette liste n’est pas exhaustive, la bêtise n’ayant pas de fin, contrairement au saucisson qui en a deux…


Aussi, n’hésitez pas à commenter si vous avez entendu une niaiserie qui n’apparaît pas dans cette liste ;-)



Bon Succès !



 

Prêt à croître davantage ?


Engagez-vous avec des networkers qui veulent rester concentrés et ne jamais perdre de vue leurs objectifs. Le programme de formation en ligne MY PROCESS est celui dont les leaders tirent parti. Apprenez à connaître une croissance rapide en marketing de réseau. Vous recevrez une formation, des conseils, des astuces, de la motivation, des leçons et dialoguerez avec Cécile. Rejoignez MY PROCESS aujourd'hui et invitez les membres de votre équipe à exceller!



Коментарі


bottom of page